Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Défi Chaos Klub : Poésie

Matériel nécessaire :
- une muse...

Défi :
Et oui, cette semaine le défi est tout simple : il faut écrire un poème.
C'est tout...mais c'est déjà beaucoup ;)

Résumé des conditions de réussite du défi :
- écrire un poème
- le faire d'une taille respectable (+ de 4 lignes)
- le faire avec un minimum de bonne foi (peu importe la qualité, mais il faut y mettre un minimum d'effort)
- le montrer aux autres en commentaire, trackback, e-mail, etc...

Que la paix soit avec nous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  02 janvier 2006, 15:31
J'ai vu ses yeux tout empli de douceur
Lorsque ce soir, il m'a raccompagné
Il m'a tenu la main, et dans mon coeur
Je n'osais l'inviter et espérer.

J'ai vu ses yeux tout empli de gaieté
Après quelques verres d'une douce liqueur.
Il m'a confié les infidélités
Qu'à sa femme il commettait sans pudeur.

J'ai vu ses yeux où baignait la folie
Lorsque, après, il m'a battu à mort.
J'ai survécu, ai mis fin à sa vie.
Ce qui ne me tue pas me rend plus fort.
deadmeat (Passant) ·  02 janvier 2006, 22:54

"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"...hum, hum , y aurait pas comme des vieux relents d'bermensch, la, Amigo ??? Enfin, admettons que ce soit la license poétique.

deadmeat (Passant) ·  02 janvier 2006, 22:57

hey, le même a dit : "quand tu vas chez les femmes n'oublie pas ton fouet " mais bon, license, license, hein ? Et puis syphilis ausssi, mais bon...

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  03 janvier 2006, 09:19

Et moi qui croyait l'avoir inventé...heureusement que tu es là

Sinon, et puisque tu postes, il est où ton poème ?

deadmeat (Passant) ·  03 janvier 2006, 10:17

Et le Père Noel qui a encore oublié mon dictionnaire de rimes... bon, je vais essayer, très très court :

"Ce qui ne me tue pas me rends plus fort,
disais le philosophe à l'article de la mort.
Mais le haut mal fini par avoir raison de lui,
car de son zizi il s'était trop servi."

Voila, conclusion : qu'importe l'éternité de la damnation a qui a connu en un instant l'infini de la jouissance.

Bonne journée.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  03 janvier 2006, 10:38

Effort louable mais hélas insuffisant pour justifier une carte de membre au Chaos Klub (si tant est que cela t'intéresse bien sûr)
En effet, et selon les termes du défi, le poème doit dépasser les 4 lignes et "être fait avec un minimum de bonne foi". Ceci afin d'éviter justement ce genre de poésie du pauvre.

deadmeat (Passant) ·  03 janvier 2006, 11:08

Et à la fin de l'envoi, je touche ! Bast, je me suis donc exclu moi même du mouvement ! trop ballot ça.

Et bien, adieu donc ami pouet-pouet, enfin je veux dire poête-poête.

Au revoir à jamais.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  03 janvier 2006, 11:25

Allons allons, contrairement à tant d'autres endroits, ici il n'y a pas de discrimination (ie. nous sommes égalitairement insultable).

Tu as donc toujours le possibilité de retenter ta chance si l'envie t'en prend.

deadmeat (Passant) ·  03 janvier 2006, 12:02

Voilà qui est mieux ! A bientôt sans aucun doute et c'est donc très très modestement l'Aristide Bruant du pauvre qui te salue, très amicalement.

tsuki_c (Fanatique) ·  04 janvier 2006, 09:46

aller je me lance même si je manque d'inspiration...c'est pas terrible et déséquilibré mais ça fait plus de 4 vers...

la guerre avance et grince des dents
emmenant au front des coeurs ardents
qui n'ont que l'espoir de revenir vivant

la paix fait du bruit et manifeste
poussant ses rebels à donner du geste
contre le culte de la mort, cette peste

le combat des idéologies du contraire
se heurtent mais hélas force est de s'y faire
puisqu'il faut de tout en ce monde pour en faire la terre

tsuki_c (Fanatique) ·  04 janvier 2006, 09:47

arfff ça n'a pas garder le découpage :-(

EDIT Khaos Farbauti Ibn Oblivion : Pas de panique je m'en occupe ;)

tsuki_c (Fanatique) ·  04 janvier 2006, 14:29

merci ! ;-)

arille (Habitué) ·  04 janvier 2006, 18:45

A peine rentré il avala deux vaches qui rient
Puis l'air fché il engloutit trois despérados
Je le fixais tout en m'disant c'est plus l'eldorado

On était pourtant les plus beaux d'la portée
c'est même pour ça qu'on nous avait gardé
mais on a tout gaché et maintenant ?

On va tout laver récurer tout faire briller
Faire bosser le balai la pelle l'aspi l'chiffon
En espérant qu'ils ne nous tueront pas.

papa maman allez voir si la rose
Qui ce matin était éclose
Oui on sera sage.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  04 janvier 2006, 20:28

Bienvenue au Klub Arille ! Tu fais désormais partie de la liste des membres ;)

arille (Habitué) ·  04 janvier 2006, 20:55

YOUPI !

Kazo (Passant) ·  05 janvier 2006, 19:42

LA GUERRE

Dans la nuit sombre,

le spectre immonde

d'un dieu Malin.

Là-bas, dans l'ombre,

viennent au monde

des orphelins.

kokingwada (Actif) ·  06 janvier 2006, 14:55

en retard comme d'hab (vacances + décallage horaire)

Je précise qu'il n'est pas de moi

Telles les premières lueurs du soleil,
Ta douceur me sort de mon sommeil.
L’exquise vision de ton visage,
M’entrane dans un tendre voyage.
La première étreinte langoureuse,
Au contact de ta peau soyeuse.
Telle la promenade du bienheureux,
Transporte tout mon corps dans les Cieux.
L’envoûtante vision de ton regard,
Dissipe dans mes yeux le brouillard.
L’esquisse de ton sourire enchanté,
Apparat tel un voile rose nacré.
Le doux son de ton rire exalté,
Excite l’envie de t’embrasser.
Le plissement de tes yeux souriants,
Evoque l’immense tendresse d’un instant.
Chaque retrouvaille déchane mon émoi,
Chaque enlacement m’attire vers toi.
Chaque baiser stimule mon amour,
Chaque regard fait fondre mon cœur.

kokingwada (Actif) ·  06 janvier 2006, 14:56

la mise en page n'a pas été respectée......

EDIT Khaos Farbauti Ibn Oblivion : Voilà, c'est corrigé

eguemarine (Ami de toujours) ·  26 février 2006, 18:45

Pour le poème, c'est ok....

en plus je n'avais pas encore lu le défi :

La puce ou l'éléphant ( ou les routiers ne sont pas toujours sympas )

La puce le matin s'en va chercher son train
Sur la route ensoleillée, le trafic est régulier
Respectant les limitations de vitesse, elle avance sans mollesse.

A l'embranchement, très vite, arrive un éléphant
La puce vive et nerveuse, sans le gêner, s'est engagée
Mais c'est un quinze tonnes, pour lui ce n'est qu'une conne

Appels de phare et tout un tintamarre
Au rond point, sur une voie unique, il veut lui faire la nique
Se croyant tout permis, sur les zèbres à gauche il la double

La puce, à l'arret, du côté gauche, est percutée
Le roi de la route l'a écrasée.
Heureusement, pour lui, elle n'est pas blessée

Moralité : Sur la route, le code tu dois respecter et les cons les surveiller

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également