Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'insondable bêtise humaine

Il existe décidément dans l'âme humaine une part de mystère insondable qui défie véritablement les lois de l'univers.
Là où les animaux se contentent de suivre la conduite dictée par leur instinct, l'humain peut parfois dépasser ses instincts jusqu'à la contradiction si nécessaire.

Parmi les nombreux exemples de comportement étrange et fascinant de l'être humain, on peut citer la volonté tenace d'une part importante de la population mondiale à ne pas vouloir vivre.

Bien que résidant actuellement dans une région connu pour son taux élevé de suicide, le sujet que j'évoque n'a rien à voir avec cette croyance, entretenu par des hommes fanatiques habillés en robe et prétendus défenseur des bonnes moeurs, du moins celles ne comportant aucun autre être humain peu âgé et non féminin (car l'être féminin est la personnification du mal rappelons-le), que la vie après la mort est nettement plus fun. D'ailleurs toutes les plus grands fêtards du monde s'y retrouve, c'est dire si c'est populaire.

Non, je ne parle pas d'un besoin volontaire d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte mais plutôt du besoin involontaire de faire preuve d'une connerie sans borne.

Me doutant que j'ai sans doute perdu, comme à mon habitude, certains lecteurs en route, je vais éclaircir mon propos à l'aide de 2 exemples frappants :

Le premier est arrivé ce matin.
Vous avez tous normalement cuvé vos divers repas et rattrapé les longues heures de sommeil perdues et devez donc être à même de vous trainer jusqu'à la fenêtre la plus proche. Vous constaterez que l'environnement extérieur est recouverte d'une étrange pellicule brillante qui ressemble à de l'eau sauf qu'elle ne bouge pas.
Non, rassurez-vous, votre maison n'a pas subitement été téléportée dans un lac. Le phénomène qui se présente devant vos yeux se nomme "verglas".

L'une des propriétés, des plus ludiques, de cette substance est d'annuler l'ensemble des forces de frottements entre le sol et tout objet posé dessus. Contrairement à ce qui semble la croyance populaire, les pneus de voiture (quelqu'en soit le modèle) ne sont pas exempt de ce phénomène.

Il en découle donc, pour toute personne disposant d'au moins deux neurones dans sa bote cranienne (un à la rigueur si le temps d'assimilation n'est pas un facteur important), que la conduite d'un véhicule devient fortement problématique sur les zones recouvertes de verglas.

Pourtant, on constate que nombreux sont les conducteurs, se considérant apparemment au dessus des lois de la physique, et qui persistent à vouloir DOUBLER les voitures devant eux car celles-ci n'avancent pas suffisamment vite pour eux.

J'ai donc constaté ce matin, un peuplement inhabituel du fossé sur la bas-coté de la route.
Je ne suis pas sûr qu'ils aient gagné véritablement leur temps.

Le deuxième exemple, car non, hélas pour le lecteur impatient, ce billet n'est pas encore finit, est fourni gracieusement par notre récepteur cathodique préféré.
Dans celui-ci on constate en effet que les diverses speakrines, notamment météo, n'ont aucun sens commun. En effet, contrairement à cet instinct, somme toute basique, qui nous prévient que le froid est dangereux pour l'être humain et que celui-ci doit se couvrir pour s'en protéger, ces dernières semblent être persuadé que le décolletée avec vu sur le nombril est l'habit tendance de la saison.
Je passerais sur l'absurdité d'un décolleté lorsque l'on ne dispose d'aucune poitrine, ce n'est certes finalement qu'un détail, pour m'attarder sur le bien mauvais exemple que donne ces femmes (souvent blondes) au pauvre public lobotomisé.

Si tout le monde se met à faire pareil, la démographie va être en baisse.

Tout ceci ne serait finalement qu'anecdotique si seulement toutes ces personnes, à l'évidence désespérément et complètement connes, ne disposaient d'un taux de survie tout simplement indécent. Car pour un con qui étale sa bêtise crasse à la face du monde, il y a une dizaine de personnes potentiellement formidable qui meurt.

Et bien trop souvent le con survit.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite