Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Douce nuit (bis)

Au vue de mon dernier billet et de l'apparente réaction d'une lectrice, une question est venu me titiller l'hypophyse.

Plusieurs en fait. La première que, je n'en doute pas, vous vous posez aussi fut "Mais à quoi au juste cela sert-il une hypophyse ?". Hélas de mes deux questions assaillantes celle-ci reste la moins résolue, la définition de "glande endocrine en rapport anatomique direct avec le chiasma optique" ne m'ayant guère éclairé sur le sujet.

La seconde question fut "Ai-je été trop loin ?". Ai-je en effet franchi cette fine paroi séparant l'humour, aussi virulent soit-il, de l'attaque à destination personnelle ? Ai-je osé trahir mon rare public en ironisant sur l'inattaquable : mon public lui-même ?
Pire : cette attaque faisait-elle partie d'un plan machiavélique visant la domination du monde par l'étouffement d'Internet sous la masse de mes billets ?

Hélas, non.
Ne criez pas à la trahison et à l'infamie envers ma personne car, malgré le fait, certes reconnu, que tout est de ma faute, j'ose invoquer des circonstances atténuantes.

Car Votre Honneur, il me faut bien l'avouer, tout ceci résulte d'un mauvais timing certains. Il est vrai que rien au milieu de la bonhomie des billets précédents ne présageaient le retour des virulentes critiques de la société, fondées ou non, qui ont fait ma célébrité.
Certes mon passé récidiviste appelait à la méfiance mais qui pouvait deviner que sous les eaux plates de la guimauve de la semaine se cachait un horrible prédateur.

J'aurais du être plus progressif.
A n'en pas douter, l'allusion au sac de sport, bien que subtilement camouflée entre une ironisation charcutière et une critique sociale des fêtes de Noël, pouvait choquer les esprits sensibles et aurait nécessité un avertissement préalable.

Pour l'histoire, je me permets de le rajouter, post-mortem : "Attention, le billet qui va suivre contient une horrible dénonciation des moeurs actuelles. Afin de mieux faire passer la pilule, nous l'avons camouflé au milieu d'autres critiques sociales mineures dont nous n'avons finalement pas grand chose à foutre" Le timing fut d'autant plus mauvais que l'espace consacré à l'insulte en masse de ma personne avait été fermé la veille. A dessein diront certains.

Saloperie de moi, tiens. Qu'on me pende.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

7h48 7h48 (Ami) ·  24 novembre 2005, 13:53

ha mais non, ne te cherches pas d'excuses! moi je les aimes tes critiques virulantes, et c'est bien pour cela que je te lis. Il fallait bien qu'un jour je me sente concernée, c'est arrivée aujourd'hui et j'ai juste fais valoir mon droit de réponse, rien de plus.

à moins que ton but était de venger le mouton?

Khaos Farbauti Ibn Oblivion Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  24 novembre 2005, 14:00

Mon but était double :

- t'utiliser comme excuse pour une nouvelle diarrhée verbale dont j'ai le secret

- appuyer une nouvelle fois sur les mots "sac de sport" qui sont sans doute les mots qui m'ont le plus énervé contre l'humanité en générale, et contre la connerie apparemment exclusivement française en particulier, cette semaine. Rien qu'à les lire, j'en ai encore la colère qui m'assaille.

tsuki_c tsuki_c (Fanatique) ·  24 novembre 2005, 14:06

et bien dis-moi Khaos, on a mangé du lion se matin au petit déj ???

Kokingwada Kokingwada (Actif) ·  24 novembre 2005, 15:36

hypophyse... cela sert également (mais malheureusement nos scientifiques n'arrivent pas à l'isoler) au plaisir. Toutes les drogues ont un effet sur cette glande planqué dans notre cerveau. Alcool, Nicotine, Cocane, Héroïne, morphine base, alcaloïde, sexe, ...

cela reste encore quelque peu mystérieux. Mais une chose est sure. Le jour où un talentueux chercheur va isoler cette glande ..... il va se faire des couilles en or en le mettant sur le marché de la méga défonce de plaisir

Kokingwada Kokingwada (Actif) ·  24 novembre 2005, 15:41

Pour le sac de sport... comme toi. Je déteste toutes les marques.

7h48 : arrête de montrer les dents et de mordre je n'arrive plus à me concentrer ;-)

Khaos Farbauti Ibn Oblivion Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  24 novembre 2005, 15:50

Parfois, comme ça de temps en temps, j'ai un doute. J'ai peur d'être un peu trop cryptique.

Donc juste au cas où : Sac de sport

Kokingwada Kokingwada (Actif) ·  24 novembre 2005, 19:23

no comment.....

ou plutôt si.. j'ai déjà commenté les mecs au sac de sport (cf mon billet qu'on le mette à mort)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

psychonauts.jpg

Psychonautes

Parmi l'inépuisable concert de voix qui compose la légion de cet être qui, à n'en pas douter, est...

Lire la suite

white_lemming.jpg

En pleine lumière

L'homme politique a ceci de commun avec le marketeux, le religieux et le lemming des toundras de...

Lire la suite