Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

C'est MA faute

Vous avez un problème, vous vivez une situation de crise. Ne cherchez plus, je me confesse ici.

Mes week-ends ont depuis longtemps cette amusante particularité de ne jamais contenir des temps dédiés à la détente et à la distraction. Ou plutôt, soyons honnêtes, ces temps sont planifiés mais sont perpétuellement annulés/reportés/gâchés.

Dimanche, c'est le jour du seigneur. Il est donc normal que moi, pauvre incroyant à tendance paganiste, même pas baptisé et inculte en culture religieuse, je vive ce jour comme une énième répétition des aléas mondiaux. Mon dimanche, c'est le béta-test des semaines d'autrui.

Cette fois, le thème de la perturbation était la famille. Générateur de conflits perpétuels et cyclique, j'avais déjà déduit dans mon calendrier la venue d'une nouvelle crise. Peu importe le contexte, elles se produisent généralement tous les 4 mois.

Passons sur les détails d'ordre privée, la crise n'avait pas de majeurs les faits incriminés mais plutôt les impacts sur la membrane de l'oreille interne.

Un tel avait fait cela, qu'un tel autre avec ensuite interprété de la manière suivante, ce qui avait bien évidemment provoqué la furie d'un tel autre autre, etc...

En l'espace de quelques heures, j'ai donc dépensé l'intégralité de mon forfait téléphonique afin d'essayer de démêler l'ensemble du problème. Au passage j'ai d'ailleurs pu être informé des différentes actualités de chacun, car il n'est de crise, aussi capitale soit-elle, qui ne puisse empêcher les divers protagonistes de raconter les éléments au combien capitaux de leur vie ("Tiens au fait, j'ai refait la tapisserie du salon")

Après avoir obtenu la version la plus objective possible des faits s'étant réellement produit, j'ai donc pu effectuer le coup de fil final vers le noeud du problème pour tenter une résolution.

Le concept de la conversation a alors franchit les limites de la logique ordinaire et a basculé dans l'univers de la logique familiale, science empruntant pèle-mêle à la théorie du chaos et à la logique floue, mais sans en conserver la rigueur scientifique.

L'argumentaire, au delà du réel, s'est donc résumé à ce théorème fondamental : "Maman (car c'était elle), c'est de ma faute"

Au terme du débat qui s'en suivit, qu'en terme de rôliste je qualifierais de "jet de charisme+manipulation difficulté 8 réussi exceptionnellement (5 réussites au bas mot)", ma culpabilité est apparut non seulement évidente mais aussi simultanément inévitable. Ce qui m'a transformé immédiatement en martyr soumis aux difficultés de mon terrible destin.

L'entretien (et la crise) s'est donc soldé par une série d'excuses et un pardon maternelle magnanime. Rappelons tout de même au lecteur distrait que l'affaire originelle ne me concernait ni d'Eve ni d'Adam, ni de tout autre humanoïde ayant créé l'intégralité de la race humaine tout en ayant, dans le même temps, respecté les enseignements d'un être supérieur pour qui la sexualité est un péché capital.

Tel le Benjamin Malaussène de M. Pennac, je tenais donc à faire profiter l'ensemble de la population mondiale de mon statut de bouc émissaire idéal.

Donc si vous souffrez d'un rejet certain de la part de l'autre moitié de l'humanité ou si le chauffeur de votre taxi ne semble pas comprendre la pertinence financière du trajet le plus court (ou peut-être la comprend-t-il trop bien), ne vous perdez plus en conjecture sur l'identité du coupable : C'est moi.

La faim dans le monde ? c'est moi aussi. D'ailleurs c'est promis, j'arrête la charcuterie.
La StarAcademy ? c'est moi encore. N'arrivant pas à faire de la bonne musique, je m'acharne à ce que le monde du showbiz soit encore plus mauvais que moi.

Je suis le coupable universel. Du moins, c'est ce que semble penser ma famille.
Alors, certes, cela ne résoudra peut-être pas vos soucis, mais cela vous soulagera certainement de savoir qui blâmer.

Que la paix soit avec vous.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

tsuki_c (Fanatique) ·  26 septembre 2005, 13:57

ahhhhhhhhh maintenant je sais à qui la faute si y a toujours un problème dans les transports le matin ! lol

pauvre khaos pour la peine tu me récitras 100 padre et 75 ave ! :-p

Khaos Farbauti Ibn Oblivion (Toujours là) ·  26 septembre 2005, 14:22

En tant que "pauvre incroyant à tendance paganiste, même pas baptisé et inculte en culture religieuse" je réfuse par impossibilité technique.

Par contre, je peux toujours me flageller si nécessaire. ;)

tsuki_c (Fanatique) ·  27 septembre 2005, 17:40

>Par contre, je peux toujours me flageller si nécessaire. ;)

ok alors tu as le choix entre te flageller avec des branche de houx ou bien lire 10 fois de suite les mémoires d'outre-tombe de chateaubriant :-D

siny (Passant) ·  28 septembre 2005, 12:39

je vous invite à visiter mon new blog

Khaos Farbauti Ibn Oblivion : Allons allons, c'est pas parce que j'ai plein de choses à faire de ma vie que je vais laisser passer de la pub aussi honteuse...

PAS DE PUB SUR MON BLOG

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite

Sur le fil

J'essaye souvent de l'oublier mais le chaos en moi n'est jamais vraiment loin. Cela n'est surement...

Lire la suite