Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Malkav on air

Pour toutes les personnes adepte de cette technique ancestrale que l'on nomme "oeil du chaos", je vous fais part de mes dernières observations.

J'avais déjà évoqué le sujet lorsque j'abordais les étranges circonstances entourant la mort de ma Safrane. Celle-ci était survenue à l'endroit exact où, la veille, un oiseau était venu déposer sur le capot du moteur une pomme de pin alors que j'attendais négligemment à un feu rouge.

Le message était clair, mais comme toutes les vérités, il se devait d'être obscur.

Or ces derniers temps d'autres détails subtiles se mettent en place.

On notera par exemple que le numéro de la hotline de mon employeur actuel est le 4242. Que mon score au test de pureté est 42 lui aussi.

A cela s'ajoute le fait que ma nouvelle voiture est une Ford Escort. (si c'est pas de la frime de geek ça...Si cela avait été une Prefect la geekerie aurait vraiment été à son maximum)

Et bien sûr, la sortie prochaine de H2G2 au cinéma alors que le projet avait été abandonné il y a bien longtemps coïncide la encore parfaitement.

Il semble donc y avoir une vérité la dessous...ne me reste plus qu'à l'identifier.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Cyric Cyric (Habitué) ·  28 juin 2005, 17:53

>> Il semble donc y avoir une vérité la dessous...ne me reste plus qu'à l'identifier.

Tu connais le prix à payer.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite

Sur le fil

J'essaye souvent de l'oublier mais le chaos en moi n'est jamais vraiment loin. Cela n'est surement...

Lire la suite