Tout le bonheur du monde 2.0

Le blog de Khaos Farbauti Ibn Oblivion. Une vision du monde cynique et poétique.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Rien

Il est certains jours particuliers où, malgré la vitalité ambiante nourrie aux hormones de synthèse et au soja plus ou moins naturel, je suis pris d'un grand néant émotionnel.

Sans doute faut-il voir là un point d'équilibre entre les aspects contradictoires de ma philosophie, forcement provisoire mais néanmoins anesthésiant, me projetant inopinément au milieu d'une mer de la tranquillité. Ne me reste plus qu'à observer bovinement, au loin, les remous se situant en dehors de mon oeil du cyclone.

Car lorsque la neutralité frappe, rien n'arrive à m'en extraire. Ni l'affligeante banalité de la bêtise humaine, cristallisée sur le constitution européenne sur laquelle tout le monde à un avis, généralement emprunté à quelqu'un d'autre, permettant de briller dans le dner mondains de manière plus efficace que la dernière blague de toto, ni les tentatives louables, mais néanmoins apathique, d'une génération Creutzfeld-Jacob qui a troqué la beauté d'une mise à mort verbale pour des phrases pseudo-caustiques, prêtes à l'emploi et réutilisables, certifiées Brice, ne sont à même d'éveiller cette lueur dans les yeux, bien connue de mes compagnons de festivité.

Non vraiment l'expérience de la paix n'est pas des plus intéressante à vivre. Raison pour laquelle, je la préfère pour les autres. Pratchett énonce qu'une puissante malédiction réside dans la phrase "Puisses-tu vivre des moments intéressants", celle contenue dans la phrase "Puisses-tu être en paix" me semble bien plus terrible.

Mais je suis confiant, l'accalmie n'est que passagère et bientôt une vague d'émotion viendra rétablir les courants fondamentaux qui m'animent. Le monde étant sur ce point d'une efficacité redoutable.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Auteur: Khaos Farbauti Ibn Oblivion

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Cyric (Habitué) ·  24 mai 2005, 11:42

On confond trop souvent neutralité ou paix avec détachement ou mélancolie ou catatonie...

La phrase de Pratchett est une des plus anciennes malédictions chinoises.

Qu’y a t’il de plus jouissif que de s’arrêter de penser ? Cesser enfin ce flot débordant d’idées plus ou moins futiles ou plus ou moins importantes. S’arrêter de penser. Comme si on était mort tout en pouvant redevenir vivant. Etre le vide. Retourner aux origines suprêmes. N’être même plus quelqu’un qui ne pense à rien. Etre rien. Voilà une noble ambition.

Khaos Farbauti Ibn Oblivion dit : Que la paix soit avec toi.

Cyric dit : Peace is a lie.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

:) ;) :/ :| LOL :D :( :C 8) :O ;( 8O :arrow: :evil: :!: :idea: :mad: :?: :razz: :oops: :rolleyes:

no attachment



À Voir Également

filament.jpg

Le dilemme du hérisson

Une main sur le clavier, l'autre sur la souris. Le regard dans le vague. Au delà des écrans qui me...

Lire la suite

Sur le fil

J'essaye souvent de l'oublier mais le chaos en moi n'est jamais vraiment loin. Cela n'est surement...

Lire la suite